Galilé 360 prolonge son appel à projet - Article le JSL

22 Mai 2018

Pour soutenir les start-up, Galilé 360 a lancé un con-cours de projets. Devant l’afflux de dossiers, la période de dépôt des projets est prolongée d’

Pour soutenir les start-up, Galilé 360 a lancé un con-cours de projets. Devant l’afflux de dossiers, la période de dépôt des projets est prolongée d’un mois.

C’est un concours qui permet aux jeunes porteurs de projets d’expliquer leur idée dans trois secteurs particuliers : l’industrie du futur, le numérique et la re-cherche et développement, et enfin l’internet des objets. C’est la troisième année qu’Éric Michoux et l’équipe de la plateforme Galilé 360 mettent en place ce con-cours national. Devant le succès, le délai de dépôt des dossiers de candidature a été allongé d’un mois. Les porteurs de projets ont jus-qu’au 21 juin pour déposer leur candidature sur le site www.galilé360.fr.

Le nombre de dossiers déposés a explosé

Trois nouveaux mentors ont, en parallèle, fait leur arrivée dans le groupe du jury. Il s’agit de Philippe Blancher, directeur général de CLM industrie, Corine Kernin, directrice générale d’Escofier et Arnaud Tar-dieur, directeur financier du groupe Galilé.
L’objectif est d’avoir davan-tage de dossiers, davantage de finalistes « et ainsi prépa-rer la plateforme qui va pou-voir accueillir physique-ment les gens », explique-t-on du côté de Galilé.
Le siège du groupe, nouvel-lement installé sur le boule-vard de la République, va créer environ 4 000 m² de locaux destinés à devenir une « pépinière » de start-up. La date d’ouverture est prévue pour la période dé-cembre janvier.
15 finalistes, et non 12 se-ront mis à l’honneur en oc-tobre, lors de la grande soi-r é e d e c l ô t u r e q u i s e déroulera à Paris. En atten-dant, l’équipe de mentors poursuit l’audition des dos-siers les plus intéressants avant la finale.

Un moteur électrique ultra léger pour les fauteuils roulants

La semaine dernière, lors de la deuxième rencontre, deux chefs d’entreprises lyonnais ont pu présenter leur idée, et même leur pro-duit. Jean-Gabriel Grive a pu présenter Arscan : une plateforme de réalité virtuel-le permettant de compres-ser puis présenter en strea-ming de lourds fichiers 3D. Juste après, c’est Stéphane Bonvallet qui a montré toute l’étendue de son talent avec son invention : un mo-teur ultra léger, adaptable à tous les fauteuils roulants et surtout complètement rem-boursé par la Sécurité socia-le. Un produit qui est déjà en test auprès de personnes handicapées et qui devrait très vite trouver son public. Les prochaines rencontres entre porteurs de projets et mentors se dérouleront les 8 et 29 juin.

Source : le JSL du 11 Mai 2018 - Article de Lionel JANIN
 

>>Voir l'article original